A L'OMBRE DE TAHA HUSSEIN

UN CITOYEN QUI S'INTERESSE A LA MARCHE DU SIECLE

dimanche 7 juillet 2013

LA MASCARADE DE LA FRATERNITÉ ALGÉRIENNE

Je vous préviens : je me suis trop longtemps retenu d'exprimer mes sentiments à chaud devant les crises à répétition entre l'Algérie et le Maroc. Cette fois-ci, je suis à bout de patience : je me lâche! Tant pis pour les âmes sensibles...

En lisant l’article : Maroc-Algérie : Alger accuse Rabat d’«escalade préméditée» sur le site Yabiladi, j’ai été comme frappé d’une gifle ! Jusqu’à quand nos soi-disant «frères Algériens» vont-ils continuer à nous ridiculiser sans gêne! Je sais ! Il ne faut pas faire l'amalgame : confondre Algériens et pouvoir algérien...Mais la colère me submerge!



Je ne suis ni porte-parole ni ministre, mais un simple citoyen marocain qui observe :

L’ironie, enrobée de mépris qui caractérise cette énième déclaration de responsables Algériens sur le dossier (vieux comme le monde) de la réouverture  des frontières Maroco-Algériennes, si elle ne surprend pas par son contenu cynique (nos «frères» nous ont habitués à ce genre de cinéma pour débiles) elle indique clairement la pathologie chronique (remontant à l’indépendance du pays) dont souffrent les dirigeants de ce pays «frère», qui ne connaissent de la Fraternité que ses aspects peu avouables : la Jalousie, la Rancune, le penchant pour la Démonstration de Force et l’envie d’en découdre…
Comme si la fraternité ne voulait pas dire aussi le respect, la solidarité et la communauté d'intérêt!
Comme s’ils oublient que nous sommes passés du Moyen-âge à l’ère de la modernité et du dialogue, basée sur la sincérité et le  respect de la parole donnée : Ils nous ont promis de régler les problèmes des frontières après l'indépendance, mais c'était un leurre! Après son indépendance, le  Maroc a "offert" Oujda aux leaders de la Révolution Algérienne (comme plate-forme à leurs combats contre l'occupation française), mais dès l'indépendance acquise , nos frères ont vite retourné casaque pour nous trahir dès la première occasion!

Nous sommes au 21ème siècle bon sens ! Cent trente six ans de colonisation  française ne leur ont pas appris la Civilité due au «bon voisinage» ?

Pour ce qui concerne les campagnes médiatiques, comment osent-ils en parler, eux qui sont passés maîtres absolus en la matière, se payant le luxe de passer pour des champions de la médisance (la rente pétrolière est utilisée pour la propagande éhontée d'un régime outrageusement nourri de sa haine contre le Maroc) et ne lésinent pas d'efforts "extravagants" pour abreuver de mensonges et d’inepties les «opinions mondiales» grâce à leurs généreux dons «sonnants et trébuchants»… pour la bonne cause : mettre à genoux le Maroc !

Quant à « l’infiltration massive de drogues », laissez-moi rire ! Avez-vous entendu parler de «Karkoubi» ces psychotropes introduits par centaine de kilos au Maroc à travers les frontières algériennes ? Voici le dernier compte-rendu paru dans Le Reporter du 4 juillet 2013


Algérie-Maroc
La route du Karkoubi

Mais comment est-ce que ces psychotropes arrivent au Maroc ? Et par quel moyen ? Des centaines de kilos de ces comprimés psychotropes sont introduits par les frontières avec l'Algérie, dénoncent des sources associatives à Oujda. N'importe quel dealer, petit soit-il, sait que ces drogues arrivent à Oujda par les frontières avec l'Algérie. «Le gros de ces psychotropes provient d'Alger en empruntant la route de Maghniya avant d'arriver à Oujda. Des centaines de kilos de psychotropes transitent à dos d'âne ou à bord de voitures entre les deux rives», indiquent nos sources. «Les gros trafiquants achètent leur marchandise par sacs pleins. La petite cité de Beni Drar, à 4 km de l'Algérie, est devenue un repère de ces gros trafiquants. D'ailleurs, les gros fournisseurs seraient installés dans cette petite localité», a-t-on précisé. Pour beaucoup de trafiquants de Casablanca, c'est donc l'Algérie qui fournit son lot important de «Karkoubi». «Les mafias de «Karkoubi» arrivent à recruter de jeunes dealers et même des femmes –souvent dans l'ancienne médina- pour aller récupérer la marchandise auprès de ces fournisseurs à Beni Drar ou à Oujda et la leur rapporter. Sachant qu'à leur tour, ces fournisseurs confient cette mission de livraison à d'autres dealers recrutés à Oujda pour ne pas tomber dans les filets de la police», nous confie un ex-toxicomane de l'ancienne médina. Et notre source d'ajouter «la marchandise passe par plusieurs points (Rabat, Salé, Temara, Mohammedia, Kenitra ou encore Meknès) avant d'arriver finalement à Casablanca où elle est détaillée par d'autres dealers. «En fait, ces mafias de karkoubi s'entourent d'un réseau important de jeunes dealers qui font écouler ces produits au niveau de certaines zones de Casablanca qui sont considérées comme des plaques tournantes de ces comprimés», lance la même source. Derb Kabir est l'un des points noirs de la capitale économique où les barons de ces drogues s'adonnent à leur activité illégale. Selon une source policière, ce quartier commence depuis un certain temps à avoir l'exclusivité en matière de commercialisation. «Dans ce quartier, aussi bien les consommateurs que les dealers des autres quartiers viennent souvent s'approvisionner. Certes, de temps à autre, des «descentes» sont effectuées par la police. Mais le fléau est tellement important que le «Karkoubi» est toujours commercialisé dans ce quartier», indique la même source.


Mais dans la contrebande, il n'y a pas que le Karkoubi !

En effet, la contrebande à partir de l'Algérie ne s'arrête pas au Karkoubi. Le phénomène de la contrebande ne se limite pas seulement aux psychotropes. Il englobe également les produits alimentaires et pharmaceutiques ainsi que les hydrocarbures», déclare au Reporter une source officielle. Selon la même source, les quantités saisies en carburant sont de l'ordre de 755.000 litres en 2011 et 1.300.000 en 2012, soit une hausse de 60 %. Et cette année, durant les quatre premiers mois, les autorités marocaines ont saisi quelque 715.000 litres, soit une variation à la hausse de plus de 10 % par rapport à la même période de 2012.


On a envie de leur crier :

BALAYEZ-DEVANT VOS PORTES, BANDE D'APPRENTIS-SORCIERS !

Enfin, la paranoïa hystérique de nos «voisins indignes» qui s’exercent à nous faire peur depuis 50 ans sans parvenir à leur fin ! Et parlons-en de ce fameux Dossier de Sahara :Comment peut-on imaginer une seconde que leur démarche est empreinte de sincérité … Prenons-les aux mots : ils considèrent que la solution de ce dossier est entre les mains des Nations-Unies ? SOIT !

Alors qu'attendent-ils pour quitter définitivement les négociations engagées par les Nations-Unies entre le Maroc et le Polisario ? Ou à tout le moins leur "poigne" sur les négociateurs polisariens soumis, (sachant que s’ils ont acquis voix au chapitre, c’est grâce à la naïveté«fraternelle»du Maroc!)

Pourquoi ne pas laisser les Nations-Unis, le Maroc et le Polisario seuls en lice pour trouver enfin une solution juste et durable au conflit qui satisfait tout le monde, loin des "calculs inavouables" de la soldatesque algérienne?...

Pourquoi ne pas pousser le pseudo-Président Abdelaziz et ses sbires à faire quitter les Sahraouis le "camp de concentration" de Tindouf  pour une autre destination (qu'ils auront du mal à trouver d'ailleurs!) afin de laisser les Nations-Unies régler sans encombre et au plus vite ce conflit qui a trop duré (grâce à la «fraternelle» couverture médiatique et financière algériennes!) dans un climat serein et dans un esprit juste et impartial ? Avec à la clef, ce référendum enfin, parmi la population sahraouie (loin de l'influence nocive de l'armée algérienne et de ses affidés, les soi-disant Polisariens inféodés!)

L’avènement d’un Grand Maghreb Arabe qui peut enfin voir le jour, et corriger des injustices socio-économiques dues à l’aveuglement des politiques, n’est-il pas plus conforme à notre vœu commun de vivre en bon voisinage, avec comme dessein de relever le niveau de vie de nos concitoyens respectifs,  y compris les Sahraouis (et pas seulement les nôtres!) grâce à la Coopération, à l’Intégration économique et au Respect mutuel qui est dû à notre Histoire et Culture communes ? !

Prenez exemple sur les relations franco-allemandes d'aujourd'hui ! Voyez comment ils ont réglé leur différend : oubliés et enterrés les conflits qui ont provoqué guerres et abomination! Place à l'Amitié et la Coopération...et la mise en oeuvre d'une Communauté Economique Européenne qui allait devenir, grâce aux bienfaits récoltés, l'Union Européenne! Mais là, il s'agit de "pays civilisés" ! Nos voisins n'y sont pas encore! Pour être civilisé il faut d'abord être éduqué !!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire