A L'OMBRE DE TAHA HUSSEIN

UN CITOYEN QUI S'INTERESSE A LA MARCHE DU SIECLE

mardi 13 décembre 2011

BRAVO MARZOUKI !

Monsieur le Président Marzouki : Je vous félicite pour votre nomination et vous souhaite de rester humble et pragmatique dans le traitement (au sommet de l'Etat où vous êtes) des maux arabes que vous connaissez bien ! Et qui ressemblent à s'y méprendre à ceux de ta Tunisie natale!
C’est une pensée de sympathie que je ressens pour votre personne ainsi que pour votre rôle de militant et de résistant de la première heure (vous, le médecin de formation) contre le régime despotique et totalitaire de Ben Ali.
C’est une consécration tardive que vous recevez, mais elle est bienvenue après vos longues années d’exil... 
Vous voilà donc (comme couronnement de vos luttes et sacrifices) le 1er Président (de l'après révolution du Jasmin) de cette Tunisie qui nous est chère, et qui a eu l’insigne privilège d’inaugurer le « Printemps Arabe » dans nos « contrées endormies» (et qui continue à faire des émules dans le reste du monde !)…
J’espère de tout cœur, par votre Prestige (intact) et par l’Autorité que vous confère votre nouvelle fonction de Chef d’Etat, que vous parviendrez à tempérer les ambitions déclarées (ou secrètes) du parti ENNAHDA, qui veut  introduire dans la société libérale tunisienne, des méthodes de gouvernance et des concepts religieux d’un autre âge !
Parce que je vous connais persévérant et patriote lucide, je reste confiant sur vos chances de réussite dans cette « lourde mission » qui est la vôtre, celle de préparer cette Tunisie de l’Avenir auquel vos concitoyens aspirent, avec énergie, détermination et... civisme : une Tunisie "ouverte" et opposée à toutes formes de "pensée unique". 
ALORS RECEVEZ, MONSIEUR LE PRÉSIDENT, TOUS MES VŒUX DE SUCCÈS POUR VOUS ET L’EQUIPE QUI VOUS ACCOMPAGNE DANS VOTRE NOUVELLE MISSION !
Au Maroc, nous avons besoin d’un Marzouki (un leader politique "vierge" et visionnaire) qui allume en nous cette flamme de changement qui sommeille en chacun de nous : non pas tant un changement de régime à proprement parler (plusieurs siècles de monarchie ne peuvent s'effacer comme ça, par un coup de bâton magique!), mais son système de gouvernance.
Je conseille à tous mes amis blogueurs, pour mieux connaître ce grand militant (contre l’intégrisme et le totalitarisme), ce résistant irréductible contre le régime indigne de Ben Ali, et ce connaisseur intime des faiblesses et des maux qui traversent le monde arabe d’un bout à l’autre (et avec quelle profondeur de jugement !) de lire ces 2 œuvres magistrales que vvoici:
     « Arabes, si vous parliez… »
(Collection ISLAMIE/Lieu commun):,1987

 



     « Le mal arabe » (Entre dictatures et intégrismes : la démocratie interdite).
Ed. L’Harmarttan, 2004

1 commentaire: