A L'OMBRE DE TAHA HUSSEIN

UN CITOYEN QUI S'INTERESSE A LA MARCHE DU SIECLE

mardi 23 août 2011

FOUAD LAROUI, VICTIME DE SON SUCCÈS !

(Un certain nombre événements se sont produits dans ma petite famille, qui m’ont éloigné momentanément de mon blog, que je reprends avec plaisir aujourd’hui).   
A ma grande surprise, je découvre une polémique virulente sur un certain article publié sur « Libération », relative à une position de Fouad Laroui sur les mouvements de contestations qui continuent au Maroc, après l’adoption de la nouvelle Constitution par Référendum…)

Indignez-vous les contestataires radicaux !  
Vous qui prônez la démocratie et combattez la pensée unique, comment pouvez-vous vous en prendre à l’un de nos rares intellectuels qui connaît si bien le Maroc et son histoire : le « petit peuple » et ses misères, le « peuple d’en haut » et ses turpitudes ? Lui qui les a fréquentés à El-Jadida et Azemmour, et même à Khouribga, pour ne pas parler de Rabat et Casablanca…Comment des personnes aussi sensées que vous peuvent-ils –avec une certaine morgue-- fustiger celui dont le nom de famille brille par l’excellence des œuvres ontologiques que ce patronyme a publiées sur l’histoire sociale, culturelle, politique (que sais-je ?) du Maroc moderne ou ancien ? Comment pouvez-vous porter ce jugement dédaigneux et sarcastique sur l’intellectuel Marocain qui vit quasiment parmi les émigrés Marocains (de toutes les régions du Maroc) en Hollande, en France ou en Grande-Bretagne, et par conséquent qui connaît un tantinet mieux que « certains » les préoccupations du « peuple profond » (et les attentes concrètes du citoyen lambda) pour pouvoir porter un jugement serein et objectif sur la situation politique au Maroc, vue avec une certaine distance, n’en déplaise à  ses  pourfendeurs (à la lorgnette) qui tirent à boulets rouges sur tout ce qui n’est pas de leur propre mouture ! Fouad Laroui est donc un intellectuel non démocrate pour le seul motif qu’il exprime une opinion différente de la vôtre ? Dans quel pays vivons-nous ? Vous, nos talentueux initiateurs de débats « rugueux » mais féconds qu’une majorité de Marocains suit et admire pour leur pertinence, c’est cela le Maroc que vous nous préconisez ?
Au choix : stalinien ou khomeyniste ! 
Permettez-moi de vous dire chers amis, que vous prêchez dans le désert ! Une majorité de Marocains admire et soutient le Mouvement du 20 Février grâce à la fraîcheur de leurs slogans, et à leur virginité politique, en particulier quand leurs revendications se cantonnaient à réclamer plus de justice sociale, plus de liberté et de droits (loin de la politique politicienne). Et avant d’être noyauté par des manipulateurs de tout bord, leurs revendications  étaient apolitiques. (Ce qui a donné à leur mouvement dès l’origine une légitimité incontestée).

Mais faut-il le rappeler, la politique est affaire de professionnels pardi!
Nous voulons un Maroc apaisé, assumant sans complexe les différentes composantes de la société, adepte de la liberté d’opinion, ouvert sur le monde, mais respectueux de ses traditions, dont la plus emblématique est la cohabitation harmonieuse qu'il affiche entre générations et postures :culturelles, ethniques, religieuses...
Grâce à la jeune génération montante, soutenue par le Mouvement du 20 Février (et pourquoi pas sous  sa pression permanente) le Maroc parviendra peut-être à réaliser son vœux le plus cher : l’établissement d’un régime de monarchie parlementaire, dans la paix et la dignité, sans forcément passer par le chaos ou le fanatisme! Je sais : je fais preuve de beaucoup de naïveté, mais c'est comme ça que je conçois ce Mouvement. Le vrai Maroc n’est pas dans la gesticulation, la provocation, la haine ou la destruction ! Il est dans sa quête « sereine » pour plus de liberté et de justice sociale, dans sa détermination « patiente » à recouvrer ses droits à la dignité, dans sa foi farouche mais « conciliante » pour un avenir meilleur… le tout découlant d’un débat où les civilités et la raison l’emportent sur l’agressivité et les partis-pris.

Espérer un changement unanime et sans heurt dans nos institutions est légitime! Encore faut-il s’y impliquer individuellement tous ensemble, chacun dans notre rayon d’influence propre, en appliquant à soi ce que l’on exige aux autres !
C’est trop facile de voir la Démocratie dans ses belles démonstrations quotidiennes en Europe et de vouloir l’appliquer à l’identique chez-nous. Il leur  a fallu plus de deux siècles de révolutions et de luttes politiques pour en arriver là ! Comment pouvez-vous exiger qu’après 60 ans d’indépendance seulement nous soyons dans le même peloton ?
Je suis de tout cœur avec vous tous mes chers amis, je comprends que vous soyez encore sous le choc des derniers résultats du Référendum…qui n’a pas répondu totalement à nos attentes. Mais même la toute Puissance de Dieu a mis 7 jours pour « créer » ce monde ! Que ne donnons-nous pas un délai raisonnable pour construire un Maroc enfin à notre goût ?! Toutes tendances confondues !
Alors, vous tous qui prêchez pour une vraie démocratie au Maroc, descendez de votre piédestal, et acceptez les approches différentes des vôtres sur la situation politique de notre pays, prenez-le comme un test pour éprouver votre résistance à la propagation de la pensée unique ! En réussissant à maîtriser votre « fougue » dans la défense d’un principe que somme toute, tous les Marocains partagent, vous contribuerez à l’émergence d’un Maroc Nouveau!

Alors, bon vent !

10 commentaires:

  1. "Une majorité de Marocains admire et soutient le Mouvement du 20 Février" : de source tiens-tu cette affirmation si définitive?

    RépondreSupprimer
  2. En parlant de "majorité de Marocains", c'est ma manière d'appaiser "un climat surchauffé" sur la démocratie au Maroc, parmi nos impertinents bloggeurs. Il n'en demeure pas moins que dans la tranche d'âge de 20/25ans, une majorité de jeunes affiche sa solidarité avec ce Mouvement (il n'y a qu'à "lâcher" ses oreilles sur les terrasses de café et cretains lieux publics --et même dans certaines familles-- pour s'en convaincre).

    RépondreSupprimer
  3. Je suis bien d’accord avec toi, la démocratie et être un démocrate, c’est être capable d’écouter des opinions qui sont différentes des siennes. Mais la démocratie encourage également les débats sur des idées divergentes qui ne peuvent être que complémentaires et nécessaires pour permettre une évolution et d’avancer. Donc ceux qui adhèrent ou ceux qui contestent l’article de Fouad Laroui sont des deux cotés parfaitement légitimes.
    De mon point de vue et qui n’engage que moi, je suis tout de même choquée par ce cher Fouad, vis-à-vis de certains de ses propos. Je le trouve un tant soi peu méprisant envers ses concitoyens !!

    (Sois démocrate avant de réclamer la démocratie. «Les peuples ont les régimes qu’ils méritent.» Eduque-toi, lis, apprends. Ou encore, la vieille scie de Kennedy : «Ne demande pas ce que ton pays doit faire pour toi, demande-toi ce que tu peux faire pour ton pays.»)

    Je dois admettre que je suis d’accord, lorsqu’il relate des exemples concrets sur certains comportements qui rongent au quotidien la société marocaine, entravent son développement et posent un réel problème à l’établissement d’une société démocratique, juste et équitable. Il ne fait que décrire des comportements individualistes et irresponsables. Et il est vrai, en tant qu’Européenne, ce qui m’a particulièrement frappé lors de mes premiers séjours il y a déjà plus d’une dizaine d’années, l’incivisme généralisé, personne ne respecte personne, chacun pour soi, tout et n’importe quoi.... « Un grand foutoir !!! ». Dépaysement total à 3 heures d’avion de Paris et nous voilà dans un autre monde !!!! Et même si je me suis souvent trouvé stupéfaite face à certains de vos agissements, et même parfois, excédée, jamais au grand jamais je me suis permise de vous juger, de vous critiquer, comme le fait Fouad, mais plutôt dans l’interrogation, POURQUOI de tels comportements ?? Ils se font inconsciemment leur propre mal les pauvres !! Parfois on ne peut que sourire et même se marrer, mais aussi, ça fait terriblement mal de voir ça....

    RépondreSupprimer
  4. Suite
    Il est vrai également que les Marocains ne sont pas dans la généralité des démocrates, mais ils pourront le devenir qu’en démocratie, qui leurs ouvrira la porte à l’éducation, qui à lors actuel, fait cruellement défaut. Leur manque d’éducation, l’incivisme, leur ignorance, leur naïveté bien caractéristique au peuple marocain, le régime en place y est bien pour quelque chose. L’école et encore pour ceux qui y vont, ne leur apprend qu’à devenir de bons petits moutons bien dociles, hors il y a du potentiel (les Marocains ne sont pas plus bêtes que les autres, bien au contraire) qui ne demande qu’à se développer, et avancer. Ce régime a maintenu consciemment depuis 50 ans, voir plus (protectorat) les marocains dans cet état, pour mieux les dominer, les asservir, les spolier, les appauvrir financièrement mais aussi et surtout intellectuellement....etc, et qui je pense, est la conséquence non anodine sur les comportements des Marocains à lors d’aujourd’hui.... Tout du moins c’est ce que j’en aie déduis, et il y a sûrement d’autres facteurs qui rentrent en ligne de compte, je ne fais que me poser des questions pour essayer de mieux vous comprendre....
    Le mouvement du F20 et ceux qui le suivent doivent continuer la lutte pour le peuple, afin de vous obtenir une vraie démocratie pour ensuite procéder à une réelle réforme de l’éducation et avec les moyens nécessaires et pas seulement pour former des éléments performants mais aussi des citoyens responsables, conscients de leur environnement, ancrés dans la société, imprégnés par des valeurs, leur montrer la voie, acquérir le respect de l’autre, le civisme, le sens de l’analyse, de la réflexion.....etc
    Mais aussi, à votre vraie histoire, à la vérité..... Car je ne conteste pas le fait que vous soyez royalistes, et croyants, cela fait partie de vos valeurs qu’il faut préserver, mais vous éprouvez, bien souvent un amour inconditionnel vis-à-vis du roi et d’allah qui vous aveugle totalement, et vous maintient dans l’ignorance, la naïveté, et oui, comme je le mentionnais plus haut de « vrais petits moutons » !!!
    Une démocratie ne pourra pas se concrétiser sans une nouvelle école, sans l’éducation du peuple. L’éducation est la base de TOUT
    Ce changement ne pourra être que progressif, aucune démocratie ne s’est faite en un jour, et il devra être soutenu en maintenant la pression sur les décideurs et les politiciens et en incitant "aussi" le citoyen à se regarder un peu dans le miroir
    A mon avis, ce monsieur Laroui, au lieu de fustiger ces concitoyens sur leur manque d’éducation, il aurait été plus judicieux, qu’il apporte de vraies solutions aux problèmes endémiques qui touchent son pays natal depuis déjà bien trop longtemps..
    Isabelle

    RépondreSupprimer
  5. Et encore
    Mais aussi : Je me suis allée à une conférence à Paris, il y a déjà quelques années, pour laquelle, j’en ai même oublié le thème, mais ce que je n’oublierais jamais « Fouad Laroui » qui était là en tant qu’invité.....
    Je suis sortie outrée, sidérée, choquée (dans ma tête, c’est quoi ce mec) par ses propos vis-à-vis de son propre pays..... Et il en était de même pour le reste de la salle, majoritairement marocaine, et particulièrement ceux qui n’arrêtaient pas de le titiller avec leurs questions....
    F Laroui : « Dans le plus beau pays du monde, tout va bien et au Maroc il n’y a plus de pauvres, ni de précarité, non non plus de pauvreté, et patati et patata, et blabla et blabla », que du n’importe quoi...... !!!!!!!!!!
    La salle un peu énervée, mais Laroui restait sur ses positions, sur de lui et avec un air particulièrement méprisant et hautin, « MOI l’intellectuel, je sais mieux que vous » !!!!
    Je n’ai lu aucun livre de ce monsieur, mais il m’en a coupé l’envie pour le restant de mes jours !!!! Et depuis, lorsque je vois sa photo, j’entends, lis son nom, je ne peux pas m’empêcher de faire pfttttttttttttttttt Mais je ne peux pas me permettre de le juger, je ne le connais pas, mais malheureusement l’intellectuel m’a laissé complètement dubitative vis-à-vis de sa propre personne

    Isabelle

    RépondreSupprimer
  6. Je suis bien d’accord avec toi, la démocratie et être un démocrate, c’est être capable d’écouter des opinions qui sont différentes des siennes. Mais la démocratie encourage également les débats sur des idées divergentes qui ne peuvent être que complémentaires et nécessaires pour permettre une évolution et d’avancer. Donc ceux qui adhèrent ou ceux qui contestent l’article de Fouad Laroui sont des deux cotés parfaitement légitimes.
    De mon point de vue et qui n’engage que moi, je suis tout de même choquée par ce cher Fouad, vis-à-vis de certains de ses propos. Je le trouve un tant soi peu méprisant envers ses concitoyens !!

    (Sois démocrate avant de réclamer la démocratie. «Les peuples ont les régimes qu’ils méritent.» Eduque-toi, lis, apprends. Ou encore, la vieille scie de Kennedy : «Ne demande pas ce que ton pays doit faire pour toi, demande-toi ce que tu peux faire pour ton pays.»)

    Je dois admettre que je suis d’accord, lorsqu’il relate des exemples concrets sur certains comportements qui rongent au quotidien la société marocaine, entravent son développement et posent un réel problème à l’établissement d’une société démocratique, juste et équitable. Il ne fait que décrire des comportements individualistes et irresponsables. Et il est vrai, en tant qu’Européenne, ce qui m’a particulièrement frappé lors de mes premiers séjours il y a déjà plus d’une dizaine d’années, l’incivisme généralisé, personne ne respecte personne, chacun pour soi, tout et n’importe quoi.... « Un grand foutoir !!! ». Dépaysement total à 3 heures d’avion de Paris et nous voilà dans un autre monde !!!! Et même si je me suis souvent trouvé stupéfaite face à certains de vos agissements, et même parfois, excédée, jamais au grand jamais je me suis permise de vous juger, de vous critiquer, comme le fait Fouad, mais plutôt dans l’interrogation, POURQUOI de tels comportements ?? Ils se font inconsciemment leur propre mal les pauvres !! Parfois on ne peut que sourire et même se marrer, mais aussi, ça fait terriblement mal de voir ça....

    RépondreSupprimer
  7. Suite
    Il est vrai également que les Marocains ne sont pas dans la généralité des démocrates, mais ils pourront le devenir qu’en démocratie, qui leurs ouvrira la porte à l’éducation, qui à lors actuel, fait cruellement défaut. Leur manque d’éducation, l’incivisme, leur ignorance, leur naïveté bien caractéristique au peuple marocain, le régime en place y est bien pour quelque chose. L’école et encore pour ceux qui y vont, ne leur apprend qu’à devenir de bons petits moutons bien dociles, hors il y a du potentiel (les Marocains ne sont pas plus bêtes que les autres, bien au contraire) qui ne demande qu’à se développer, et avancer. Ce régime a maintenu consciemment depuis 50 ans, voir plus (protectorat) les marocains dans cet état, pour mieux les dominer, les asservir, les spolier, les appauvrir financièrement mais aussi et surtout intellectuellement....etc, et qui je pense, est la conséquence non anodine sur les comportements des Marocains à lors d’aujourd’hui.... Tout du moins c’est ce que j’en aie déduis, et il y a sûrement d’autres facteurs qui rentrent en ligne de compte, je ne fais que me poser des questions pour essayer de mieux vous comprendre....
    Le mouvement du F20 et ceux qui le suivent doivent continuer la lutte pour le peuple, afin de vous obtenir une vraie démocratie pour ensuite procéder à une réelle réforme de l’éducation et avec les moyens nécessaires et pas seulement pour former des éléments performants mais aussi des citoyens responsables, conscients de leur environnement, ancrés dans la société, imprégnés par des valeurs, leur montrer la voie, acquérir le respect de l’autre, le civisme, le sens de l’analyse, de la réflexion.....etc
    Mais aussi, à votre vraie histoire, à la vérité..... Car je ne conteste pas le fait que vous soyez royalistes, et croyants, cela fait partie de vos valeurs qu’il faut préserver, mais vous éprouvez, bien souvent un amour inconditionnel vis-à-vis du roi et d’allah qui vous aveugle totalement, et vous maintient dans l’ignorance, la naïveté, et oui, comme je le mentionnais plus haut de « vrais petits moutons » !!!
    Une démocratie ne pourra pas se concrétiser sans une nouvelle école, sans l’éducation du peuple. L’éducation est la base de TOUT
    Ce changement ne pourra être que progressif, aucune démocratie ne s’est faite en un jour, et il devra être soutenu en maintenant la pression sur les décideurs et les politiciens et en incitant "aussi" le citoyen à se regarder un peu dans le miroir
    A mon avis, ce monsieur Laroui, au lieu de fustiger ces concitoyens sur leur manque d’éducation, il aurait été plus judicieux, qu’il apporte de vraies solutions aux problèmes endémiques qui touchent son pays natal depuis déjà bien trop longtemps..
    Isabelle

    RépondreSupprimer
  8. Et encore
    Mais aussi : Je me suis allée à une conférence à Paris, il y a déjà quelques années, pour laquelle, j’en ai même oublié le thème, mais ce que je n’oublierais jamais « Fouad Laroui » qui était là en tant qu’invité.....
    Je suis sortie outrée, sidérée, choquée (dans ma tête, c’est quoi ce mec) par ses propos vis-à-vis de son propre pays..... Et il en était de même pour le reste de la salle, majoritairement marocaine, et particulièrement ceux qui n’arrêtaient pas de le titiller avec leurs questions....
    F Laroui : « Dans le plus beau pays du monde, tout va bien et au Maroc il n’y a plus de pauvres, ni de précarité, non non plus de pauvreté, et patati et patata, et blabla et blabla », que du n’importe quoi...... !!!!!!!!!!
    La salle un peu énervée, mais Laroui restait sur ses positions, sur de lui et avec un air particulièrement méprisant et hautin, « MOI l’intellectuel, je sais mieux que vous » !!!!
    Je n’ai lu aucun livre de ce monsieur, mais il m’en a coupé l’envie pour le restant de mes jours !!!! Et depuis, lorsque je vois sa photo, j’entends, lis son nom, je ne peux pas m’empêcher de faire pfttttttttttttttttt Mais je ne peux pas me permettre de le juger, je ne le connais pas, mais malheureusement l’intellectuel m’a laissé complètement dubitative vis-à-vis de sa propre personne

    Isabelle

    RépondreSupprimer
  9. J’essaye d’envoyer un post depuis plus de 2 heures mais en vain !!!!!

    RépondreSupprimer
  10. Chère Isabelle Anonyme,
    Votre commentaire à mon post m’a laissé… dubitatif.
    Est-ce une critique dirigée contre un intellectuel Marocain (qui, je l’avoue, appartient à un registre littéraire un peu particulier : beaucoup d’humour, du « mordant » quand il s’agit de décrire « certaines » mentalités marocaines, un réalisme exacerbé dans ses conjectures sur la société et ses préjugés et coutumes –qu’il connaît bien par ailleurs--) ?
    Ou bien, est-ce une opinion un peu amère sur un régime politique marocain que vous semblez connaître –mais qui vous déçoit par ses contradictions et ses défaillances dans sa gestion des affaires publiques ?
    Quelle que soit la nature de vos motivations, je reste persuadé que vos sentiments –sincères — pour le Maroc vous ont joué un mauvais tour ! Je m’explique :
    • Etant une Européenne, et ayant connu le Maroc (et les Marocains) dans vos fréquentes visites dans ce pays, en écoutant F.LAROUI « disserter » sur le Maroc, vous l’avez pris au premier degré (alors que pour tous ceux qui le connaissent bien savent que son langage est truffé d’humour à lire au second degré !).
    • En dépit de vos connaissances (justes et pertinentes par leur objectivité) sur le Maroc, je ne vous apprends rien en vous disant que les critiques formulées par un « étranger » sur votre pays ne sont pas toujours les « bienvenues » ! (ou à tout le moins mal ressenties).
    • Or, le débat était concentré sur F.LAROUI, et l’aspect démocrate ou non de sa position sur la situation actuelle au Maroc (après l’adoption de la Nouvelle Constitution par Référendum).
    Voilà pourquoi je considère le ton et la teneur de votre réponse à mon post un peu sévères ou empreints de partis-pris mal fondés, tant sur l’auteur F.LAROUI que sur la démocratie telle qu’il la conçoit. Même si je partage totalement vos appréciations objectives sur les conditions de vie au Maroc.

    RépondreSupprimer