A L'OMBRE DE TAHA HUSSEIN

UN CITOYEN QUI S'INTERESSE A LA MARCHE DU SIECLE

lundi 9 mai 2011

DÉCEPTION ET ESPOIR

Le 9 mai 2011

La situation de chaos (le terme est à peine exagéré) qui prévaut aujourd’hui dans les pays dits  "initiateurs du Printemps Arabe », m’inspire un sentiment de rage, voire de dégoût! !!!


 Comment en est-on arrivé là ?!

 Où elle est cette attitude « démocrate » qui doit être le premier signe (la démonstration irréfutable de l’équipe au Pouvoir en période de transition) qu’un NOUVEL ÉTAT D’ESPRIT est bien « installé dans le pays pour le conduire vers la dignité et la justice sociale revendiquées par les citoyens ?

 Comment peuvent-ils (ces tartufes éhontés au pouvoir) prétendre préparer l’Avenir, s’ils utilisent au présent, les mêmes politiques de mépris et de brutalité (contre leurs citoyens) qui ont distingué les régimes déchus ?


Tunisie, Mai 2011

 Comment expliquer  la résurrection  du régime policier tunisien (après sa disparition éphémère pendant le début de la Révolution du Jasmin), si ce n'est que les usurpateurs du Mouvement n'ont rien compris au soulèvement du peuple, puisqu'ils perpétuent les mêmes pratiques ignobles à l'égard d'une jeunesse révoltée, et des intellectuels et journalistes indépendants de leur pays, comme par le passé?!



Egypte Mai 2011

 Comment comprendre le balancement du « régime militaire » (au Pouvoir en Égypte), tantôt vers la fermeté (et l’on matraque à volonté et violemment les citoyens qui manifestent leur déception dans la rue !), tantôt vers le mutisme (ou l’encouragement ?) aux violences faites aux minorités religieuses du Pays ?

 Où sont passés les leaders politiques, les syndicalistes, les représentants des ONG, les intellectuels et juristes imminents qui ont marqué l’histoire de leur pays d’avant les soulèvements ?

 Comment peuvent-ils laisser « dérailler un train » qu’ils ont mis longtemps à mettre « sur rails », parfois au prix de leur liberté, et parfois de leur vie ?



Egypte Mai, 2011

 Quoi ? C’est cela la « révolution » qui devrait changer radicalement les modes de gouvernance archaïques et despotiques dans les Pays Arabes ?



Tunisie, Mai 2011 Egypte, Mai 2011

Enfin ! De qui se moque-t-on ?

Arrêtez cette grotesque mascarade !

Ce Printemps Arabe est mal engagé, et le spectacle qu'il nous offre à travers les chaines TV est affligeant! Les opinions Arabes (et les observateurs étrangers) sont lassées de ces images qui entament sérieusement l’immense espoir que ce Printemps Arabe avait suscité dans le monde, et la crédibilité qui a accompagné la mise en place des « équipes » censées proposer des réformes (réclamées par les initiateurs du Mouvement).

Il faut impérativement, avant que la situation ne dégénère entièrement, que les responsables des partis politiques, les représentants de l’intelligentsia et les ONG les plus soucieuses en matière de droit et de démocratie reprennent « la situation en mains » et engagent un débat public ouvert et constructif qui permettra à leur pays respectif de sortir des impasses où ils se sont enlisés jusqu’ici. Et très vite, car il y a urgence !

Ce qui devrait se traduire logiquement par « le renvoi » des équipes actuelles, et leur remplacement par du « sang neuf », et annoncer rapidement les mesures d'urgence nécessaires pour remettre leur pays en marche, politiquement et économiquement parlant.

Voilà ce que j’avais à dire (j’en avais gros sur le cœur !) en voyant les images d’horreur diffusées par les chaînes de TV, pour exprimer mon amère déception devant les tournures inattendues qu’ont pris les soulèvements du Printemps Arabe, tant en Tunisie qu’en Égypte.

Moi qui ai suivi — presque pas-à-pas — et avec une fervente émotion, le « magnifique » enclenchement de la Révolution du Jasmin (initiée par le Jeune Étudiant Chômeur Tunisien Bouazizi à Sidi Bouzid), qui a donné naissance au « Mouvement du Printemps Arabe », ouvrant ainsi des perspectives nouvelles (porteuses d’immenses espoirs) dans l’ensemble du Monde Arabo-musulman : je suis atterré par le spectacle qui nous est donné à travers les chaînes de TV de la transfiguration d'un mouvement louable à l'origine, en "batailles de rue" et en répressions brutales sans fin...

Je n’oublierai jamais cette exubérance dans les visages des manifestants (des premières heures de la révolution), la liberté du ton et le panache dans les slogans et les expressions exprimées sur les pancartes… Nous étions des millions à être rivés à nos écrans TV, enchantés et les larmes aux yeux devant la spontanéité, la vigueur, l’enthousiasme et la portée ambitieuse de ce « Mouvement initiatique » et hors du commun dans un pays Arabe !

Mais voilà ! Quatre mois après, quel gâchis !

Je ne voudrais pas que ce magnifique Mouvement meure dans l’œuf !
Tout le Monde Arabe attend du CONCRET de ce Mouvement, à savoir UNE DÉMOCRATIE PACIFIQUEMENT ASSUMÉE.
Qui nous mettrait enfin sur un pied d'égalité avec nos « détracteurs » de l’autre rive de la Méditerranée!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire